[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

[e-med] 61e Assemblée mondiale de la Santé: de nouveaux objectifs ambitieux pour l'OMS


  • From: "remed" <c.bruneton@remed.org>
  • Date: Tue, 27 May 2008 09:38:14 +0200

[Disponible sur demande à ReMeD :
* Rapport du groupe de travail intergouvernemental sur la santé publique,
l?innovation et la propriété intellectuelle
Point 11.6 de l?ordre du jour 19 mai 2008 A61/9 et
* Global strategy and plan of action on public health innovation and intellectual property, Draft resolution, white paper agenda item 11.6 CB]

Communique OMS
61e Assemblée mondiale de la Santé: de nouveaux objectifs ambitieux pour
l'OMS
http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2008/wha02/fr/index.html


24 MAI 2008 | GENÈVE -- La soixante et unième Assemblée mondiale de la
Santé, à laquelle ont assisté 2704 participants de 190 pays, une
participation record, a aujourd?hui donné pour mission à l?Organisation
mondiale de la Santé de s?attaquer aux menaces anciennes, nouvelles et
imminentes pour la santé publique dans le monde. L?Assemblée de la Santé a
notamment réussi une percée décisive en créant une plateforme permettant de
supprimer des obstacles et d?appliquer des méthodes innovantes pour
favoriser la recherche-développement et l?accès aux médicaments contre les
maladies courantes dans les pays en développement.

Selon le Directeur général de l?OMS, le Dr Margaret Chan, «c?est un grand
progrès pour la santé publique, un progrès dont bénéficieront des millions
de personnes dans les années à venir.» «Cela contribue à l?équité en matière
de santé, c?est une excellente initiative en matière de santé publique»,
a-t-elle ajouté.

La stratégie sur la santé publique, l?innovation et la propriété
intellectuelle approuvée par l?Assemblée de la Santé, destinée à promouvoir
de nouvelles approches pour la recherche-développement de produits
pharmaceutiques et à améliorer l?accès aux médicaments, doit aussi servir de
cadre pour renforcer et rendre pertinente, à moyen terme, la
recherche-développement essentielle pour les maladies qui touchent les pays
en développement. Cette stratégie, axée autour d?objectifs et de priorités
claires, est assortie d?une estimation des besoins de financement dans ce
domaine.

Les délégués à l?Assemblée de la Santé ont directement abordé les grands
problèmes de santé publique qui résultent de l?interaction complexe de
divers facteurs qui ne relèvent pas seulement de la santé.

Selon le Dr Leslie Ramsammy, ministre de la Santé du Guyana, « cette
Assemblée mondiale de la Santé a montré les liens étroits qui existent entre
intérêts politiques, intérêts commerciaux et santé.» «La chaîne
d?approvisionnement et la disponibilité des fournitures sanitaires sont des
facteurs déterminants de la mortalité des mères et des enfants, de la
prévention et de la prise en charge des maladies non transmissibles. Nous
avons beaucoup progressé dans l?amélioration de la qualité des fournitures,
maintenant disponibles en plus grande quantité, ce qui permettra d?améliorer
la santé», a-t-il ajouté.

L?Assemblée de la Santé a approuvé un plan d?action de six ans pour la lutte
contre les maladies non transmissibles, qui constituent aujourd?hui la
principale menace pour la santé. En 2005, ces maladies ?en particulier les
affections cardiovasculaires, le diabète, les cancers et les affections
respiratoires chroniques? ont causé 60% des décès dans le monde, soit 35
millions de décès environ. Les pays à revenu faible ou intermédiaire sont
les plus touchées par ces maladies, qu?il est en grande partie possible
d?éviter en agissant sur quatre facteurs de risque courants: le tabagisme,
les mauvaises habitudes alimentaires, la sédentarité et l?usage nocif de
l?alcool.

Les délégués ont également prié l?OMS ? dans une résolution ? d?intensifier
ses activités visant à lutter contre l?usage nocif de l?alcool, le cinquième
facteur de risque de décès et d?incapacité dans le monde, et ont appelé
l?Organisation à élaborer une stratégie mondiale à cette fin. L?élaboration
de cette stratégie va commencer immédiatement et les États Membres seront
consultés tout au long du processus de rédaction. Cette résolution prie
également le Directeur général de consulter les organisations
intergouvernementales, les professionnels de la santé, les organisations non
gouvernementales et les acteurs économiques afin de déterminer comment ils
pourraient contribuer à réduire l?usage nocif de l?alcool.

Les délégués à l?Assemblée de la Santé ont également prié l?OMS, et engagé
les ministères de la santé qu?ils représentaient, à prendre des mesures pour
protéger la santé face au changement climatique. Ils ont adopté une
résolution priant instamment les États Membres de prendre des mesures
décisives pour lutter contre les effets risques éventuels du changement
climatique pour la santé. Cette résolution appelle le secteur de la santé:

à élargir les projets d?adaptation susceptibles de limiter les effets du
changement climatique sur la santé;
à faire mieux connaître les effets du changement climatique sur la santé aux
niveaux national et international;
à favoriser l?attention et l?action politiques.
Les États Membres ont aussi appelé l?OMS à développer et à renforcer les
bases factuelles sur les liens entre changement climatique et santé et à
aider les pays en développement à faire face aux conséquences sanitaires du
changement climatique.

Les travaux de l?Assemblée de la Santé ne se sont pas limités aux nouveaux
problèmes. Les délégués ont réaffirmé qu?ils étaient attachés à éradiquer la
poliomyélite et à se préparer à une pandémie de grippe. Ils ont également
abordé les questions suivantes:

Mutilations sexuelles féminines: Les États Membres se sont engagés à agir
plus vite pour éliminer ces pratiques, par l?intermédiaire de la loi mais
aussi d?actions éducatives et communautaires. En outre, les femmes et les
filles ayant subi ce type de mutilations seront mieux soutenues, en
particulier pour les soins au moment de l?accouchement ainsi que du point de
vue social et psychologique.
Stratégie mondiale en faveur de la vaccination: Les vaccins permettent déjà
de prévenir deux à trois millions de décès par an mais l?Assemblée de la
Santé a constaté qu?ils restent sous-utilisés. Les délégués ont demandé à
l?OMS d?aider les pays à accroître leur couverture vaccinale et de favoriser
la mise au point de nouveaux vaccins.
Santé des migrants: Les États Membres ont demandé à l?OMS d?évaluer la santé
des migrants dans leur environnement et d?étudier les possibilités de
l?améliorer.
«Les hauts responsables de la santé du monde entier se sont réunis pour
affronter ensemble de nombreux problèmes épineux», a déclaré le Dr Chan à la
clôture de la l?Assemblée de la Santé. «Vous avez constamment manifesté le
désir de parvenir à un consensus et avez fait preuve d?une grande souplesse
afin d?arriver à un compromis malgré quelques grandes divergences »,
a-t-elle ajouté.

Pour plus d'informations, contactez:
Département de la communication
OMS, Genève

Fadéla Chaib
Portable: +41 79 475 5556
Courriel: chaibf@who.int


Gaya Gamhewage
Portable: + 41 79 475 5563
Courriel: gamhewageg@who.int


Dick Thompson
Portable: + 41 79 475 5534
Courriel: thompsond@who.int

Informations générales: +41 22 791 2222
Courriel:mediainquiries@who.int